A la veille de la visite des experts du Groupe d’Action Financière (GAFI*) au Maroc, prévue du 16 au 18 janvier 2023, Le Chef du Gouvernement,  Aziz Akhannouch a reçu, le 13 janvier 2023 à Rabat, Jawhar Nfissi, Président de l’Autorité Nationale du Renseignement Financier, qui a présenté au Chef du Gouvernement le rapport annuel de l’Autorité pour l’année 2021, conformément aux dispositions de la loi n° 43-05 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux, telle qu’elle a été modifiée et complétée.

Le rapport souligne l’évolution croissante des indicateurs d’activité de l’ANRF au cours de l’année 2021, tant en ce qui concerne les déclarations de soupçon soumises ou les demandes d’information faites aux niveaux national et international, ou encore les transmissions aux autorités judiciaires compétentes.

Le rapport passe en revue les principales réalisations relatives à la mise à niveau du système national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, à son harmonisation avec les normes et les bonnes pratiques internationales et à l’accélération du rythme de la coordination au niveau national entre les autorités d’application de la loi, les autorités de supervision et de contrôle des personnes assujetties et le secteur privé.

Lors de cette audience, a été évoquée la prochaine visite des experts du  GAFI au Maroc, prévue du 16 au 18 janvier 2023, afin de s’informer des réalisations les plus importantes du Royaume en matière de mise en œuvre des axes du plan d’action convenu avec le Groupe sur le terrain, et ce dans la perspective de sortir dans les meilleurs délais du processus de suivi renforcé.

Cette visite est attendue depuis la dernière évaluation du GAFI intervenue en octobre dernier, dans l’objectif de sortir de la liste grise: En effet, le Maroc figure sur la liste des Juridictions soumises à une surveillance renforcée:  Lorsque le GAFI place une juridiction sous surveillance renforcée, cela signifie que le pays s’est engagé à résoudre rapidement les défaillances stratégiques identifiées dans les délais convenus et qu’il fait l’objet d’une surveillance renforcée. Cette liste est communément désignée sous le nom de « liste grise ».

Découvrez ici le rapport annuel de l”ANRF

https://www.anrf.gov.ma/fr/rapports/

 

A propos du GAFI 

Le Groupe d’action financière (GAFI) est un organisme intergouvernemental créé en 1989 par les Ministres de ses états membres.  Les objectifs du GAFI sont l’élaboration des normes et la promotion de l’efficace application de mesures législatives, réglementaires et opérationnelles en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et les autres menaces liées pour l’intégrité du système financier international.

Le GAFI a élaboré une série de Recommandations reconnues comme étant la norme internationale en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme.

Elles ont vocation à être appliquées par tous les pays du monde.

Le GAFI surveille les progrès réalisés par ses membres dans la mise en œuvre des mesures requises, examine les techniques de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme ainsi que les mesures permettant de lutter contre ces phénomènes, et encourage l’adoption et la mise en œuvre des mesures adéquates au niveau mondial.  En collaboration avec d’autres acteurs internationaux, le GAFI identifie également au niveau des pays les vulnérabilités afin de protéger le secteur financier international contre son utilisation à des fins illicites.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here