• Le Bénin est devenu le 75e actionnaire de la BERD
  • Le Bénin a exprimé le souhait d’obtenir le statut de pays bénéficiaire
  • Le Conseil des gouverneurs de la BERD a approuvé en 2023 un élargissement limité et progressif à l’Afrique subsaharienne et à l’Irak

Communiqué

Le Bénin est devenu le premier pays d’Afrique subsaharienne à adhérer à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en tant que 75e actionnaire.

Le Bénin a présenté une demande pour accéder au statut de membre de la BERD en juillet 2023 et le Conseil des gouverneurs s’est prononcé en faveur de son adhésion en octobre 2023.

Lors de l’Assemblée annuelle 2023 de la BERD qui s’est tenue à Samarcande, le Conseil des gouverneurs a approuvé une modification de l’Accord portant création de la Banque visant à permettre un élargissement limité et progressif de son champ d’action géographique à l’Afrique subsaharienne et à l’Irak.

Une fois que cette modification sera entrée en vigueur, ce qui nécessite l’acceptation officielle de la majorité des actionnaires de la BERD, la Banque sera en mesure de donner suite à la demande du Bénin de devenir un pays d’opérations. En tant que pays bénéficiaire, le Bénin recevrait alors le soutien de la BERD en termes de financement et de politiques à mettre en œuvre.

Odile Renaud-Basso, Présidente de la BERD, a déclaré : « Je suis très heureuse d’accueillir le Bénin, premier pays d’Afrique subsaharienne à adhérer à la Banque. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler en partenariat avec le pays et, le moment venu, de mettre notre expertise à son service pour y soutenir le développement du secteur privé et la croissance durable. »

Romuald Wadagni, ministre de l’Économie et des Finances du Bénin, a déclaré : « Nous sommes ravis d’adhérer à la BERD dans la perspective de devenir pays d’opération de la Banque. Le Bénin entend capter plus de ressources nécessaires à la transformation structurelle de notre économie, à l’amélioration du climat des affaires et à la dynamisation de notre secteur privé. Tout ceci devrait impacter les conditions de vie de nos populations. »

La BERD compte à présent 73 pays actionnaires, dont le Maroc, en plus de l’Union européenne et de la Banque européenne d’investissement.

La BERD soutient les pays en transition au moyen d’investissements, d’activités de conseil et de réformes politiques. Elle s’attache à promouvoir le développement du secteur privé et le changement durable, léguant ainsi un héritage durable en vue d’un avenir meilleur. La Banque concentre actuellement ses efforts sur le soutien à l’Ukraine, tout en aidant l’ensemble de ses économies à devenir plus vertes, plus inclusives et plus numériques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici