Au cours du forum commercial États-Unis-Afrique, Visa a annoncé son intention d’investir un milliard de dollars en Afrique d’ici 2027 pour développer ses activités, déployer de nouvelles technologies innovantes et renforcer sa collaboration avec ses partenaires sur le continent.*

Au cours du forum commercial États-Unis-Afrique, Visa a annoncé qu’elle s’engageait à investir 1 milliard de dollars en Afrique au cours des cinq prochaines années afin de faire progresser les économies résilientes, innovantes et inclusives sur le continent. Les investissements accrus de Visa démontrent l’engagement à long terme de l’entreprise envers le potentiel de croissance de l’Afrique et contribueront à permettre un meilleur accès aux paiements numériques comme point d’entrée pour l’expansion des services financiers formels pour les particuliers et les commerçants.

Le président-directeur général de Visa, Alfred F. Kelly, Jr., a souligné cet engagement lors du Forum des affaires USA-Afrique, en marge du Sommet des leaders USA-Afrique à Washington, DC.  Cet engagement permettra à Visa de renforcer ses activités en Afrique et d’approfondir sa collaboration avec ses partenaires stratégiques, notamment les gouvernements, les institutions financières, les opérateurs de réseaux mobiles, les technologies financières et les commerçants.

Les investissements seront également axés sur le renforcement de l’écosystème de paiement par le biais de nouvelles innovations et technologies, le soutien à la numérisation des économies et l’investissement dans la montée en compétence, le développement des talents et le renforcement des capacités.

” Visa investit en Afrique depuis plusieurs décennies pour développer une activité véritablement locale, et aujourd’hui, notre engagement envers le continent reste aussi ferme et inébranlable que jamais “, a déclaré Al Kelly, président-directeur général de Visa, Inc. ” Chaque jour, Visa soutient le commerce numérique et la circulation de l’argent dans chaque pays du continent, et l’Afrique reste au cœur des plans de croissance à long terme de Visa. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec nos partenaires pour faire progresser l’écosystème financier, accélérer la numérisation et construire des économies résilientes, innovantes et inclusives qui créeront des opportunités partagées et stimuleront davantage l’économie numérique de l’Afrique.”

Conformément à l’objectif d’entreprise de Visa, qui est d’être le meilleur moyen de payer et d’être payé, ces investissements faciliteront des opportunités supplémentaires pour étendre l’inclusion financière.  Visa se consacre à l’autonomisation des petites entreprises et des entreprises dirigées par des femmes en Afrique par le biais de ses activités et de ses programmes communautaires. Aujourd’hui, on estime que 500 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès aux services financiers formels, que moins de 50% de la population adulte a effectué ou reçu des paiements numériques en Afrique, et que plus de 40 millions de commerçants n’acceptent pas les paiements numériques.

” L’Afrique connaît une accélération numérique sans précédent, avec un nombre croissant de consommateurs, de commerçants et d’entreprises qui réalisent les avantages des paiements numériques sécurisés et pratiques pour alimenter le commerce et les mouvements d’argent “, a déclaré Aida Diarra, Senior Vice President, Visa Sub-Saharan Africa. ” Au cours de l’année écoulée, Visa a continué à accroître son investissement en Afrique, par le biais de nouveaux bureaux, de nouvelles innovations et solutions, et de programmes qui soutiennent directement l’inclusion financière. La promesse d’investissement souligne notre engagement à long terme envers l’Afrique et le travail que nous ferons pour aider à faire progresser l’écosystème financier. 

” L’expansion de l’inclusion financière est essentielle à la prospérité économique à long terme, et nous sommes fiers d’avoir travaillé avec des partenaires du secteur financier et du secteur public pour lancer de nouvelles initiatives telles que She’s Next “, a déclaré Leila Serhan, vice-présidente principale, Visa Afrique du Nord Levant et Pakistan. “Nous sommes impatients de continuer à soutenir les programmes qui font progresser l’inclusion et la prospérité, tout en introduisant de nouvelles innovations conçues pour les consommateurs et les entreprises à travers l’Afrique.”

Visa a récemment fait d’importants investissements stratégiques pour faire progresser son expansion en Afrique, notamment :

 L’établissement d’opérations locales pour la première fois en République démocratique du Congo, en Éthiopie et au Soudan pour aider à soutenir et à renforcer l’écosystème financier local.  Visa dispose de 10 bureaux en Afrique à partir desquels elle prend en charge les paiements dans les 54 pays.

– Dévoiler le premier studio d’innovation Visa pour l’Afrique subsaharienne, à Nairobi, au Kenya, afin de fournir un environnement de pointe pour rassembler les clients et les partenaires afin de co-créer des solutions de paiement et de commerce prêtes pour l’avenir.

– L’introduction et l’expansion de nouvelles technologies qui aident les consommateurs et les commerçants africains à effectuer et à recevoir des paiements numériques, comme Tap to Phone qui peut transformer un simple téléphone mobile en un dispositif de paiement, ainsi que la réduction des coûts de transfert de fonds grâce à des solutions innovantes comme Visa Direct.

– Faire de Visa le partenaire de choix en matière de fintech, en collaborant avec des sociétés et des entrepreneurs innovants dans le domaine des technologies financières, notamment en gérant le programme Visa Everywhere Initiative, qui a lancé des programmes nationaux spécifiques en Éthiopie et en Égypte, le programme mondial attirant des participants de toute l’Afrique.

– Lancement de nouveaux programmes pour soutenir l’autonomisation des femmes avec des partenaires financiers, notamment She’s Next, qui offre des possibilités de financement, de mentorat et de mise en réseau aux femmes entrepreneurs à la tête de PME en croissance en Égypte, au Kenya, au Maroc et en Afrique du Sud.

– Collaboration, avec des partenaires, pour faire progresser l’éducation financière dans plusieurs langues, notamment la première version arabe de Practical Money Skills en Égypte.

*Communiqué

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here